La ville dit aux enfants chaque jour de rentrer à la maison

À chaque jour, dans ma ville de Matsudo, juste avant que la soirée commence, une annonce pour les enfants se fait entendre à travers un système d’haut-parleurs répandu à travers la ville.

L’annonce est diffusé avec sa petite musique à tous les jours, même en fin de semaine. L’heure change au courant de l’année afin d’aller avec le coucher de soleil à travers des saisons : 16h30 en hiver, 17h en printemps et en automne, 17h30 en été. On peut l’entendre de partout, en dedans aussi. Le message vient de la ville, demandant aux enfants de rentrer chez eux et aux citoyens plus âgés de veiller sur eux :

(La musique débute à 0:15 dans le vidéo ci-dessus et le message à 0:40.)

Le message s’intitule Émission des bons enfants (よい子の放送, Yoi ko no hōsō) et va comme suit :

よい子の放送
Yoi ko no hōsō
Émission des bons enfants

こちらは松戸市役所です。
Kochira wa Matsudo shiyakusho desu.
Ici l’hôtel de ville de Matsudo.

外にいるよい子のみなさん、
Soto ni iru yoi ko nomi san,
Aux gentils enfants dehors,
もう家に帰る時間ですよ
mō ie ni kaeru jikan desu yo!
c’est le temps de rentrer à la maison.

事故にあわないよう、
Jiko ni awanai you,
Pour éviter les accidents,
みんなで気をつけて帰りましょう
mi’na de ki o tsukete kaerimashō!
soyez prudent et retournez chez vous.

市民のみなさん、
Shimin no mina san,
Aux citoyens de la ville,
子ども達の安全を地域の目で
kodomo-tachi no anzen o chīki no me de
pour la sécurité des enfants, surveillez les environs
見守りましょう
mamorimashō!
afin de les protéger.

Le message double aussi comme test, pour s’assurer que le système d’haut-parleurs fonctionne partout à travers la ville. Avec la forte population de personnes âgées ici, il est aussi utilisé pour transmettre des messages d’appel, lorsqu’on est à la recherche d’une personne portée disparue.

Le système fait aussi parti d’un grand système national d’alarme automatique qui déclenche lorsqu’un tremblement de terre fort s’approche (d’une magnitude de 5 ou plus sur l’échelle de Richter). Ça n’est jamais arrivé depuis que je suis ici : il y a des séismes, mais pas assez fort pour sonner l’alarme. Quand même, ils effectuent des tests de temps à autre puis l’alarme me fait sursauter des fois.

Un tel système est commun à travers le Japon. Presque chaque ville a sa propre cloche ou sa propre mélodie pour indiquer une fin de journée de travail. Encore là, ça permet aussi de vérifier quotidiennement que les haut-parleurs fonctionnent, au cas où il y aurait une urgence. Mais contrairement à ici, dans les endroits plus urbains comme dans le centre de Tokyo, il y a pas de message parlé qui accompagne la musique.

Aller à l’école n’est pas pareil comme au Canada où que les parents vont y emporter les enfants en voiture ou les enfants vont y aller en autobus scolaire. Au Japon, les élèves, même les plus jeunes à l’élémentaire, vont souvent à l’école par eux même ou accompagnés par leurs camarades de classe. Les communautés et les rues ici sont assez sécuritaires qu’on fait confiance au voisinage pour ça.

Un peu après l’annonce, des members de l’association de parents d’élèves des écoles environnantes vont patrouiller les alentours pour s’assurer que les enfants rentrent chez eux. Pendant ce temps, les adolescents et ceux qui approchent l’âge vont habituellement se rendre à leurs cours de soir par eux-mêmes et rentrent chez eux plus tard dans la soirée.

Laisser un commentaire