Lamèque à Shibuya

La fameuse « grosse boule » de Lamèque…

La face de la ville. Ou quelque chose de même.

Si vous montez à Lamèque à partir de Shippagan (je sais pas pourquoi mais disons que vous avez peut-être du temps à perdre), vous la voyez de loin avant d’arriver.

Puis c’est quoi ? C’est simplement le réservoir d’eau de la ville. Un réservoir de modèle Waterspheroid construit par la firme ontarienne Horton en 1976, aujourd’hui partie d’une multinationale:

Il est 30.48 m de haut. C’est certain qu’il parait géant quand il est entouré de rien d’aussi haut, comme à Lamèque. Un peu pareil comme une pleine lune qui parait plus grosse au sol. Mais je voulais imaginer sa hauteur relativement aux édifices du centre-ville de Shibuya (Tokyo). J’ai fait mes calculs puis j’ai fait un montage pour illustrer :

Ouais… Je pensais pas qu’il serait petit de même.

La bâtisse à gauche, c’est le QFRONT. (Q DEVANT ? FACE DE Q ? Comment qu’on traduit ça ?) L’édifice commercial de 8 étages d’environ 54 m de hauteur (ou presque deux réservoirs de Lamèque) est ouvert en décembre 1999. Son locataire principal est un des seuls magasin de disque toujours vivant. On y trouve aussi un Starbucks… Mais c’est rien de spécial : où est-ce qu’on peut pas trouver un Starbucks à Tokyo ?

À la fin, le réservoir est pas si gros que ça puis ça me rappelle que Tokyo est une vraie jungle urbaine.