Le suicide au Japon

Je vois que les gens à l’extérieur du Japon ont tendance à voir ce pays comme une nation où tout est beau, pratique, efficace, calme… On pense que la vie est toujours rose ici. Mais comme n’importe où et n’importe quoi, le Japon a ses bons et ses mauvais côtés. Un de ses aspects les moins favorables est son taux de suicide.

Vers la fin décembre, Logan Paul, une célébrité américaine de YouTube est venue faire un tour. Comme bon nombre de visages populaires sur ce site, il exagère ses émotions, se mets à crier presqu’à chaque cinq minutes, puis fait des niaiseries à des étrangers à leur insu, parce que, ça l’air que c’est terriblement comique de paraître émerveillé puis énervé par tout ce qui bouge. Un gars comme lui, c’est sûr qu’il allait venir au Japon puis tout faire pour réaffirmer que le pays est tellement « bizarre » puis « excitant ». Le YouTuber est aussi allé à un endroit au pied du Mont Fuji où il eu la peur de sa vie, ce qui l’a ramené sur terre assez vite.

La face à Logan Paul
Logan Paul, une célébrité de YouTube, a été pas mal surpris. (Source : YouTube.)

Il s’agissait de la forêt Aokigahara (青木ヶ原, littéralement « le champ des arbres verts »). Autant belle que lugubre, c’est l’endroit le plus populaire pour les suicides au pays, avec une centaines de corps retrouvés en moyenne à chaque année. On dit que la forêt est hantée par les fantômes des personnes qui y se sont enlevé la vie. Une pancarte à l’entrée de la forêt rappelle aux gens qu’ils sont aimé et de se confier à une ligne-secours s’ils pensent mettre un terme à leur vie.

Une pancarte à l'entrée de la forêt.
À l’entrée de la forêt, on peut y voir une pancarte qui décourage ceux qui y pensent de s’enlever la vie. (Source : AokigaharaForest.com)

Lorsque la vedette de YouTube s’est rendue dans cette forêt, à un moment donné, il a aperçu un homme. Il l’a interpellé, mais il s’est vite rendu compte que cette personne venait tout juste de se pendre. Dans son vidéo, on pouvait voir cet homme, mais l’image était floue pour censurer l’acte. Ça l’a tout de même pas empêché de continuer à filmer et faire des blagues de la situation. Suite à la controverse causée par ce vidéo, il a été retiré du site. Des gestes irrespectueux pour avoir de l’attention depuis son arrivé au Japon, il en a fait en masse, mais c’est le seul vidéo qu’il a enlevé.

Je veux dire, c’est facile pour un touriste d’ailleurs de venir ici, faire le diable, puis disparaitre du pays à jamais juste après deux semaines, sans subir les conséquences. Pour ceux qui restent ici, comme moi, on travaille, on paye des taxes, puis on essaye de s’accorder. Ceux qui voyagent oublient souvent que, le Japon, c’est pas juste un carré de sable ou un monde de fantasmes.

Des arbres dans la forêt.
La forêt est aussi surnommée « la mer des arbres ». (Source : AokigaharaForest.com)

En tout cas, Aokigahara, c’est qu’une petite partie du problème de suicide ici. Au Japon, il y a eu près de 22 000 suicides en 2016.

Le suicide est tellement courant ici que c’est impossible de ne pas connaitre quelqu’un qui n’a pas son histoire d’acte de suicide. Même moi, j’en connais quelques-uns. Ma femme, environ une douzaine, même dans sa propre famille. Le tout se passe souvent dans le silence : les Japonais ont de la difficulté de parler directement de suicide et de problèmes mentaux.

Un nettoyage après un suicide dans la station de Kami-Fukuoka dans la ville de Saitama. Se jeter devant un train est une autre méthode populaire de s'enlever la vie au Japon. (Source : DAJF / Wikipédia)
Un nettoyage après un suicide dans la station de Kami-Fukuoka dans la ville de Saitama. Se jeter devant un train est une autre méthode populaire de s’enlever la vie au Japon. (Source : DAJF / Wikipédia)

Il y a même des groupes qui s’associent pour faire des suicides collectifs et des personnes qui se suicident en public. En 2014, un vieil homme d’affaire s’est immolé devant des foules à Shinjuku, un des quartiers les plus achalandés de Tokyo. Puisque l’acte était un message politique contre le gouvernement, les média japonais ont été muselés et ont pas pu n’en parler. Dans mon cas, les seuls détails que j’ai pu obtenir au sujet de cet évènement à part que les réseaux sociaux provenaient de médias canadiens.

Des montagnes et le ciel entourant la forêt.
Une vue montagneuse entourant la forêt. (Source : AokigaharaForest.com)

La seule bonne nouvelle ici, c’est que le taux de suicide en 2016 était la première fois qu’il a diminué en 22 ans. Ça prend du temps pour que la société japonaise change. On peut souhaiter que petit à petit, les Japonais vont enfin se rendre compte qu’il ne faut pas se sentir coupable lorsqu’on veut parler de ses problèmes.

En tout cas, c’est pas un sujet pour faire des jokes dessus certain. Logan Paul l’a appris durement : YouTube vient de couper ses relations avec lui. La police japonaise aimerait bien lui mettre la main dessus !

Laisser un commentaire